Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bangui, 07 décembre 2022 : Le Fonds des Nations Unies pour la Population UNFPA célèbre avec la République Centrafricaine RCA 50 ans de collaboration 1972-2022.

1972 à 2022 cela veut dire 600 mois de collaboration avec nos partenaires pour un monde où chaque grossesse est désirée, chaque accouchement est sans danger, les jeunes sont protégés du VIH; toutes les filles et femmes sont traitées avec dignité, et le potentiel des jeunes est libéré.

2607 semaines de lutte contre la mortalité maternelle

Malgré sa réduction notable, encore en 2003 la mortalité maternelle en République Centrafricaine était de 1.355 décès maternels pour 100.000 naissances vivantes. En 2019 la situation s’est améliorée atteignant un ratio de 829 décès pour 100 000 naissances vivantes. Néanmoins le pays reste avec ses 6 décès maternels par jour un des pays présentant les ratios de mortalité maternelle les plus élevés au monde.

Pour *éliminer les décès maternels évitables*, UNFPA a consacré un grand volet à la lutte contre la mortalité maternelle. L’agence appuie le Ministère de la Santé et de la Population, entre autres, en matière de renforcement des capacités des sages-femmes et assistants accoucheurs, la mise a disposition de médicaments, de matériel médical et des kits d’accouchement, le développement et la mise à jour de protocoles sanitaires. A travers ses partenaires UNFPA met à disposition des soins obstétricaux d’urgence de qualité.

De même UNFPA fournit de l’assistance humanitaire à travers des programmes de santé maternelle et des équipements médicaux visant la réduction de la mortalité maternelle et les fistules obstétricales parmi les populations affectées, déplacée soit-elle, réfugiée ou population locale.

18250 jours de lutte contre les grossesses non-désirées et pour une planification familiale choisie

Conscient des effets positifs de la planification familiale a la fois sanitaires, sociaux, économiques mais aussi de développement, le gouvernement de la RCA y a accordé un intérêt dans ses programmes sanitaires. Cependant, l‘indice de fécondité de 6,2 enfants en moyenne est un des plus élevés au monde, accompagné d‘une forte prévalence de grossesses précoces.

Pour *éliminer les besoins non satisfaits en planification familiale*, UNFPA facilite l’accès aux services de SSR, notamment la planification familiale et l’éducation sexuelle complète. Conjointement avec le Ministère de la Santé et de la Population, ainsi que ses autres partenaires, l’UNFPA agit à travers la distribution de produits de contraception modernes et la mise en place de services de planification familiale de qualité.

3 000 000 d’heures de travail pour «zéro violences basées sur le genre (VBG)»

L’inégalité de genre et les normes sociales enracinées dans la culture centrafricaine ont largement contribué à la propagation de différentes formes de violences basées sur le genre ainsi que d’autres pratiques néfastes comme le mariage précoce ou forcé et les mutilations génitales féminines.

En plus du dommage causé par l’acte lui-même, les survivantes doivent faire face aux difficultés d’accès aux services appropriés ainsi qu’à la stigmatisation renforcée par des normes socioculturelles défavorables et le sentiment de honte et ses conséquences sur les moyens de subsistance.

Pour *éliminer les Violences Basées sur le Genre et les pratiques néfastes*, UNFPA intervient dans le plaidoyer, le dialogue politique et l’appui pour le développement de lois en faveur de l’élimination de toutes formes de VBG y compris les violences sexuelles. Comme lead du sous-cluster VBG, UNFPA soutient la collecte de données pour informer les programmes et fournit des produits préservant la dignité des femmes.

« UNFPA, parce que chacun compte»

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :