Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

En Centrafrique, la Banque Mondiale finance plusieurs projets mis en œuvre par le gouvernement et d’autres partenaires à travers le pays. En vue de s’assurer de leur réalisation et leurs impacts sur les communautés, Elle (Banque Mondiale) à accompagner le gouvernement dans l’exécution des projets du développement.

Le 3 juin 2022, la Banque Mondiale a organisé un forum de discussion les OSC centrafricaine à la salle de conférence de la Caisse Nationale de Sécurité Sociale (CNSS) à Bangui. Cette rencontre d’échange a regroupé plus d’une centaine de participants en présence du représentant de la Banque Mondiale, M. Han Fraeters. Ce forum avait pour objectif non-seulement d’inviter les OSC à avoir des informations sur les projets financés par la Banque Mondiale dans le cadre du programme : fonds fiduciaire pour la rédévabilité sociale pour mieux jouer leur rôle de veille et pour avoir la possibilité d’influencer les projets, mais aussi à contribuer à la bonne gestion et gouvernances de ceux-ci.

Le fonds fiduciaire pour la rédévabilité sociale comprend quatre axes: responsabilité sociale et suivi par des tiers du projet capital humain ; responsabilité sociale et contrôle de la gouvernance locale par des tiers ; soutien aux organisations de populations autochtones et forum OSC-BM et secrétariat.

A l’issue de ce forum, les participants ont proposé plus d’une dizaine de domaines d’activités entre autres : identification et cartographie des OSC, formation – sensibilisation des communautés, suivi – évaluation des projets réalisés par le gouvernement et la création des activités génératrices de revenu aux organisations de populations autochtones. Au terme de forum, cinq membres des OSC ont été élus pour représenter ces dernière au sein du comité technique du Forum OSC – Banque pour une période d’un an. Ces activités seront mises en œuvre par des OSC ou consortiums qui reprendront aux critères de sélection.

Le fonds fiduciaire pour la rédévabilité sociale, financés par la Banque Mondiale à travers le Partenariat Mondial pour la Responsabilité Sociale (GPSA) à hauteur de 300 millions de Francs CFA. Elle donne l’occasion aux OSC et le gouvernement de travailler ensemble pour résoudre les problèmes urgents de gouvernance et améliorer les résultats du développement.

Les OSC candidates à ce programme doivent fournir la preuve d’une expérience antérieure en matière de gestion de fonds et démontrer qu’elles possèdent l’expertise nécessaire pour mener à bien les activités du programme.

Husseini Mahamat

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :