Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Des projets financés par la Banque Mondiale sont en cours d’exécution pour l’augmentation du taux de capacité d’électricité dans certaines villes de provinces ainsi que la ville de Bangui.

L’annonce est faite par le Représentant résident de la Banque Mondiale en République Centrafricaine, Han Fraeters, au cours d’un café de presse organisé le vendredi 11 mars 2022 à Bangui. « Quelques financements sont disponibles pour la réalisation des projets en cours de réalisation permettant l’augmentation de taux d’accès à l’électricité par la population ainsi que des institutions en RCA », a rassuré M. Fraeters.

Selon Han Fraeters , la RCA est le pays au monde où le taux d’accès à l’électricité est très faible. C’est dans cette dynamique et sur demande du gouvernement que certains projets ont été financés par la Banque Mondiale afin de pallier au problème d’électricité dans ce pays. « Depuis quelques années, le gouvernement centrafricain a sollicité auprès de la Banque Mondiale une aide afin de permettre l’augmentation de taux d’électricité. Alors il y’a déjà quelques financements en cours et ces financements vont donner les résultats prochainement. Car la mise en œuvre en RCA n’est pas du tout facile, c’est vraiment très difficile », a-t-il précisé.

Cependant le renforcement des mini-réseaux à Bambari et Berberati ainsi que le projet de la grande centrale solaire de Danzi sont autant des engagements pris la Banque Mondiale en faveur de la République Centrafricaine pour augmenter le taux et la capacité d’électricité dans le pays.  « Un projet est lancé dans le passé et est entrain de financer les mini-réseaux pour les villes de Berberati et Bambari. Je crois qu’au mois d’Aout prochain ces mini-réseaux d’électricité seront opérationnels et vont augmenter le taux d’accès à l’électricité dans ces localités. A cela s’ajoute la grande centrale solaire de Danzi avec 25 MW d’électricité qui va doubler l’électricité. Cela va durer peut être 14 à 18 mois avant d’être opérationnelle », a précisé Han Fraeters.

Pour conclure, quelques projets s’étendront dans d’autres villes des provinces. En plus de son  engagement à appuyer le gouvernement à travers un nouveau projet d’électrification rurale, la Banque Mondiale montre est toujours disponible à appuyer des institutions paraétatiques qui régulent et gèrent le secteur telles que l’ENERCA afin de tisser des relations avec les investisseurs pour les aider dans ce sens.  « Nous travaillons en collaboration avec le gouvernement pour mettre en place des réformes pour s’assurer que l’ENERCA soit plus performante. Pour cela elle doit améliorer sa gestion. Le taux d’accès à l’électricité en RCA reste très faible avec 8%. C’est pourquoi la Banque Mondiale promet à travers ce financement une augmentation de 50% d’ici 2030 », a réaffirmé le Représentant résident de la Banque Mondiale en Centrafrique.

Karol Vardisky

Crédit photo : pngouagouni

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :