Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Fondée en 2015, la société privée de sécurité et de gardiennage « Croisement Security » n’a jamais tenue rassemblée ses actionnaires pour la tenue du Conseil d’administration. Ce blocage sans précédent de l’ex-Directeur gérant Christian Perrière, qui a tout mis en œuvre pour  empêcher toute réunion concernant la vie de cette entreprise citoyenne.

Après Cinq ans de turbulence et de mauvaise gestion, le Conseil d’Administration  s’est tenue, le 16 octobre 2021, en l’absence forte remarquée du Directeur Gérant,  Christian Perrière.

La tenue de la réunion du conseil d’administration a failli être annulée suite à la présentation d’une note signée du Procureur de la République annulant cette Assemblée Générale. Mais, l’assistance étant souveraine  a décidé de sa tenue car elle a été programmée et validée par le ministère du Commerce. Les travaux ont bel et bien eu lieu sans incident.

Les actionnaires venus de l’extérieur dont le président du conseil d’administration, Harouna Nikiema, originaire du Burkina Faso, se sont penchés  essentiellement sur la situation financière de la société couvrant la période de 2016 à 2020. A la surprise générale, ces états financiers n’existent pas et n’ont jamais existé.

Les employés deçu ont souhaité le départ de Christian Perrière afin de réorganiser et redynamiser  la société d’où ce grand pas franchi par le Conseil d’administration  par le limogeage de Christian Perrière pour mauvaise gestion. Les actionnaires se réservent le droit de toute poursuite judiciaire car les cahiers comptables de l’entreprise n’ont ni visibilité et ni cohérence synonymes d’une gestion digne de ce nom.

Christian Perrière est actionnaire centrafricain, l’investisseur principal est Harouna Nikiema  venu du Burkina Faso, pour relancer  les activités de la société auprès des partenaires dont la MINUSCA et bien d’autres.

Harouna Nikiema,  jeune et  ambitieux investisseur  est à la tête d’un holding présent dans huit pays en Afrique estime avoir les preuves d’avoir investi à  hauteur de 100% pour la création de cette société, malheureusement, déplore-t-il, il fait l’objet d’une cabale ignoble des fossoyeurs de l’évolution de la République Centrafricaine.

La société privée des « Croisement security » emplois plus de 1000 personnes. Le départ de Christian Perrière de la direction de cette société vient soulager le cri de détresse des employés.

Husseini Mahamat

image d'archives

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :