Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

  • « Selon le Directeur Général de l’ASERP, il ya suffisamment de carburant, mais cette pénurie de carburant est organisé par la France et impose à ses services de revendre le carburant seulement aux ONG françaises » Post Facebook de Crispin Zoudanga le 17 Juillet 2021
  • Le Directeur Général de l’ASRP dément cette information
  • Dans une interview accordée à Radio Ndeke Luka le 21 juillet 2021, le ministre chargé du développement de l’Energie et des ressources hydrauliques, Arthur Bertrand Piri dément cette rumeur.
  • Donc, la rumeur selon laquelle la pénurie du carburant en Centrafrique est orchestrée par la France est fausse.

Le 17 Juillet 2021, le compte Facebook Crispin Zoudanga publie une déclaration attribuée au Directeur Général de l’Agence de Stabilisation et de régulation des prix des produits pétroliers (ASRP) en République Centrafricaine : « Selon le Directeur de l’ARSEP, il ya suffisamment de carburant, mais cette pénurie de carburant est organisé par la France et impose à ses services de station de revendre le carburant qu’aux ONG françaises »

Cette rumeur est reprise plusieurs fois dans différents groupes de discussion Facebook et WhatsApp.  Cette déclaration a suscité de vives réactions sur la toile soutenant la campagne de dénigrement contre les institutions et les entreprises françaises présentes sur le territoire centrafricain.

Capture d’écran de la publication du 17 Juillet 2021

Depuis le début du mois de juin 2021, la République centrafricaine en général et particulièrement la capitale Bangui connaît une pénurie de carburant à la pompe. Les stations-service fonctionnent de temps à autre. Cette rareté a provoqué de longues files devant les pompes. Le transport en commun est paralysé et de nombreux services publics et privés tournent au ralenti. Cette situation a fait naitre de nombreuses théories de complot dont cette accusation portée contre la France à travers sa multinationale TOTAL.  

L’équipe #StopATènè a vérifié et recoupé cette rumeur auprès des autorités compétentes. 

Joint au téléphone, le Directeur général de l’ASRP, Achille Kpagnami Donon réfute cette allégation : « Je n’ai jamais avancé un tel propos à l’endroit de TOTAL, ni de la France qui sont des partenaires. Je suis le Directeur Général d’un organe de régulation et mon rôle n’est pas de porter un jugement. Je ne suis pas la voix autorisée. C’est un problème naturel dû notamment aux conditions climatiques de la République Centrafricaine totalement dépendante de la voie fluviale comme moyen d’importation du carburant » précise-t-il

Dans une interview accordée à Radio Ndeke Luka le 21 Juillet 2021, le ministre chargé du développement de l’Energie et des ressources hydrauliques, Bertrand Arthur Piri est revenu sur la question relative à la pénurie du carburant. Il confirme les propos du Directeur général de l’ASRP. « Cette pénurie n’est ni politique, ni  instrumentalisée. Elle est due au caprice de la nature. Le niveau des eaux de l’Oubangui a baissé ; ce qui a impacté l’approvisionnement de Bangui en carburant par voie maritime qui relie le Congo à la République Centrafricaine.»

La rumeur accusant la France d’être à l’origine de L’information qui soutient une quelconque implication de la France à la pénurie du carburant en République Centrafricaine est donc fausse.

#StopATènè, l’équipe qui lutte contre la désinformation et les discours de haine en RCA

Sources :

  • Echanges téléphoniques  avec le Directeur Général de l’ASRP
  • Interview de recadrage du Ministre en charge du développement de l’Energie et des ressources hydrauliques accordée à Radio Ndeke Luka

 

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :