Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bonne nouvelle pour le secteur de l’éducation en République Centrafricaine. La Banque mondiale et le gouvernement centrafricain ont signé un accord pour soutenir le système éducatif à hauteur de 30 millions de dollars soit environ 14 milliards de FCFA pour une période de 10 ans.

L’appui de la Banque Mondiale s’inscrit dans le cadre du Projet d’Appui au Plan Sectoriel de l’Education 2020-2029 (PAPSE 2). La signature de l'Accord a eu lieu ce mardi 4 mai 2021 à l’école Lakouanga à Bangui, entre le Ministre de l'Economie, du Plan et de la Coopération, Félix Moloua et le Représentant de la Banque Mondiale, Han Fraeters, en présence du Ministre de l’Enseignement primaire et secondaire , Moukadas Noure.

Le PAPSE 2 vient en réponse à la situation de régression et baisse de niveau des élèves dans le secteur de l’éducation causées d’une part par des crises que le pays a connu  et d’autre part par le manque d’enseignants qualifiés.

Des partenaires ont décidé d’appuyer le gouvernement centrafricain afin de pallier ce problème, par des investissements en faveur de l’éducation de qualité au profit de tous les enfants de Centrafrique afin de leur redonner espoir.  

«L’investissement dans l’éducation est extrêmes important en Centrafrique car plusieurs enfants n’ont pas accès à des infrastructures en bon état pour bien étudier et sont parfois enseignés par des maitres-parents » a déclaré le représentant de la Banque Mondiale, Han Fraeters. Il a aussi précisé que cet investissement va permettre de réhabiliter environs 1000 salles de classes, former 8000 enseignants mais aussi introduire la langue « sango » dans l’enseignement comme cela se fait ailleurs pour favoriser une meilleure compréhension aux petits enfants.

Le ministre de l’enseignement primaire et secondaire, Moukadas Noure, s’est réjoui de cet appui de la Banque Mondiale qui vient à point nommé pour couvrir l’ensemble du système éducatif notamment l’enseignement primaire, secondaire, l’alphabétisation, la formation et aussi la formation supérieure.

Script : Arsène-Jonathan Mosseavo

Crédit photo : Ndjoni sango

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :