Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La publication britannique The Guardian a publié un article dans lequel elle qualifie les instructeurs russes qui forment les soldats des FACA des mercenaires d'une société privée ne cesse de susciter de vives réactions. Cela a provoqué une tempête d'indignation parmi les Centrafricains sur les médias sociaux. The Guardian fait référence à un rapport d'experts de l'ONU soi-disant indépendants qui ont fourni ces données. Le gouvernement de la RCA a déjà qualifié ce rapport de mensonge flagrant visant à dénigrer les alliés russes, sans preuve étayée. Notre rédaction a contacté le Porte-parole de l'État-major général des armées, commandant Augustin Ndango-Kpako, pour clarifier le rôle des instructeurs russes dans la reprise du contrôle de la ville Bambari, chef-lieu de la préfecture de la Ouaka, par les forces loyalistes.

Le porte-parole de l'État-Major des armées, Augustin Ndango-Kpako :

"La libération de Bambari du groupe criminel d'Ali Darassa, qui fait partie de la CPC, s'est déroulée dans un environnement difficile. Les combattants de l'UPC, sur ordre d'Ali Darassa, ont commencé à prendre des otages en masse et à s'en couvrir. Les soldats des FACA ont immédiatement reçu l'ordre de protéger en premier lieu les civils. C'est pourquoi les FACA n'ont pas tiré sur les bandits et les criminels lorsqu'ils étaient protégés par des femmes et des enfants. Les FACA n'ont pas tiré sur des civils. Nous étions pleinement conscients de la tactique employée par le chef des criminels Ali Darassa pour accuser les FACA de tuer des civils, provoquant ainsi une confrontation entre les habitants de la ville et les FACA. Mais il n'a pas réussi. Les habitants ont vu des criminels piller leurs maisons, violer des femmes, tuer des citoyens. Tous les habitants savent qu'Ali Darassa est derrière tout ce mal. Les soldats des FACA ont été tués et blessés en sauvant les habitants des balles des criminels et des bandits.

Je tiens à noter que les instructeurs russes n'ont pas participé directement aux combats avec les criminels de l'UPC. Leur assistance a consisté à fournir des conseils et des consultations aux commandants d'unités des FACA. Il est également important de noter que la présence d'instructeurs russes dans les rangs des unités des FACA donne un élan supplémentaire et constitue un bon soutien moral à l'esprit militaire des soldats des FACA. De plus, la présence d'instructeurs russes effraie les criminels de la CPC qui, le plus souvent, fuient les FACA. Après tout, les soldats russes sont respectés dans toute l'Afrique pour leur professionnalisme.

Je voudrais souligner que depuis plus d'un mois maintenant il y a une campagne active pour discréditer les alliés russes. Les instructeurs russes sont accusés de pillage, de meurtre et d'autres péchés. Ce ne sont que des mensonges, des provocations et des faux qui ne s'appuient sur aucun fait réel ni aucune preuve. L’instructeur russe est un spécialiste discipliné qui est un modèle et un exemple pour tous les soldats des FACA. La campagne de discrédit est de nature politique, chaque résident comprend qui est derrière l'organisation de telles déclarations et rapports.

Il y a une guerre de l'information contre le désir de notre peuple de vivre dans un pays pacifique et démocratique".

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :