Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bouar, chef lieu de la préfecture de la Nana-Mambéré (Ouest de la RCA), est devenue la ville pilote des projets du ministère de défense, financés par l’Union Européenne. Le samedi 21 novembre 2020,  une triple cérémonie s’est déroulée, marquée par la sortie officielle de 578 recrues de l’armée centrafricaine, la remise officielle du premier dépôt régional de minutions et le lancement officielle du 2è chantier de réhabilitation des bâtiments devant servir de garnison militaire. Une journée marathon rehaussée par la présence du président de la République, Faustin Archange TOUADERA et la Cheffe de Délégation de l’Union Européenne en Centrafrique, Samuela ISOPI.

L’armée centrafricaine se reconstruit progressivement et l’effectif s’accroit. Plus de 1200 recrues des Forces Armées Centrafricaines (FACA), provenant des différentes préfectures du pays sont formées dans les camps militaires de Kassai à Bangui, la capitale et à Bouar. Les recrues sont formées par des militaires de la force européenne (EUTM) et par des instructeurs FACA, qui ont suivi d’abord une formation des formateurs avant d’encadrer ces jeunes soldats. Les nouveaux soldats ont suivi la Formation Elémentaire Tout Type d’Armes (FETTA). Une nouvelle génération des FACA est entrain d’émerger grâce à la coopération fructueuse entre la République Centrafricaine et l’Union Européenne.

Ce samedi 21 novembre 2020, 578 recrues intègrent officiellement les rangs des Forces Armées Centrafricaines par leur présentation au drapeau de la République. Ces nouveaux soldats dont leur formation  a duré trois mois, passent de la vie civile à la vie militaire.

L’EUTM par la voix du général, Paolo Neves de ABREU, commandant La force européenne, la formation des recrues débutée en septembre 2020, s’inscrit dans le 3è mandat de l’EUTM relatif à la poursuite de la formation au sein des FACA. « Nous sommes prêts pour accompagner le déploiement des garnisons militaires dans les zones de défense de Bouar, Ndélé et Bangassou », a rassuré le Général ABREU.

Les nouveaux soldats ont acquis des premières connaissances militaires, certes, mais ils ont encore beaucoup à apprendre.

Le chef d’Etat Major des FACA, général Zéphyrin MAMADOU, s’est réjouit de l’aboutissement des formations reçues par ces 578 recrues , qui leur ont permis de développer une aptitude morale, intellectuelle, physique et sportive. Des soldats aguerris dotés des connaissances militaires dans plusieurs domaines : la topographie, le tir au combat, le combat d’infanterie, la transmission, le secourisme, le droit international militaire (DIH).

 630 autres recrues des FACA sont actuellement en formation au camp Kassai à Bangui. La fin de leur formation est programmée dans la semaine du 23 au 28 novembre 2020.

Remise officielle du dépôt regional de munitions de Bouar

La deuxième cérémonie riche en couleur, est la remise officielle du dépôt de munitions réalisé par UNMAS, le service de l’action antimines des Nations-Unies. Une visite guidée du site, a permis au président TOUADERA et l’ambassadrice ISOPI, d’apprécier les différents dispositifs. Le dépôt de munitions de Bouar,  est le premier dépôt régional de munitions de la République Centrafricaine. Le projet vise à soutenir les capacités de stockage et de gestion de l’armement et des munitions en vue de consolider l’opérationnalisation des FACA.

coupure du ruban, marquant le lancement de la deuxième phase des travaux de réhabilitation des bâtiments à réaliser par FSD

Le troisième évènement est la coupure du ruban, marquant le lancement de la deuxième phase des travaux de réhabilitation des bâtiments à réaliser par FSD (Fonds Suisse de Déminage). Le projet s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre effective du concept " d’armée de garnison". « C’est une petite ville en construction », a expliqué Samuela ISOPI. Des militaires et leurs familles seront déployés aux cotés des populations. Des infrastructures additionnelles seront construites telles qu’une école avec une capacité d’accueil de 250 enfants, l’extension de l’infirmerie et la réhabilitation de la maternité etc.  

Bénédiction du nouveau centre de formation des FSI par Mgr Miroslaw GUCWA, évêque de Bouar

En marge de ces trois cérémonies, la bénédiction du nouveau centre de formation des forces de sécurité intérieure (FSI), par l’évêque du diocèse de Bouar, Mgr Miroslaw GUCWA. Lieu de formation mixte pour les FSI (Douanes, Eaux et Forets, Gendarmerie et Police), financé toujours par l’Union Européenne. Cette bénédiction marquait également la fin de la 3ème session de formation des FSI, tenue du 23 octobre au 21 novembre 2020.

Arsène –Jonathan MOSSEAVO, de retour de Bouar.